Voyages & Découvertes

Maasi Maham

jeudi 4 mars 2010 par Mardaga

6H00 du matin, une fois de plus je pars à travers les ruelles de Pondicherry. Décision est prise d’aller vers la banlieue sud, le long de la cote. L’aurore se pointe à peine, les rues sont calmes et les habitants s’éveillent, un peu d’attroupement autour des endroits ou l’on sert le thé massala. Je bifurque à gauche pour sortir de la route principale et mes pas me mènent le long de petites maisons vers la mer. Les femmes arrosent le seuil, brossent devant chez elles et se mettent à dessiner des mandalas avec une poudre blanche.

Voila que le soleil se lève et j’entends au loin une musique : des percussions avec une sorte de clarinette. Musique envoutante qui dirige mes pas vers une grande place ou s’élève un temple coloré. Deux bœufs aux cornes peintes attelés à un char attendent devant l’entrée. Un homme m’invite à entrer. J’ôte mes sandales, salue les mains jointes et pénètre dans cet endroit de profusion de sculptures colorées et expressives. Les trois musiciens sont présents, ils jouent assis en face d’une statue ornée de guirlandes de fleurs.

Puis la musique s’arrête et les joueurs se recueillent en silence. Leur inspiration mystique, leur respect me touchent le tréfonds de l’âme : moment magique. Puis la musique reprend avec d’autant plus de charme.

JPEG - 154.4 ko
Temple à Duprayapet (Pondicherry)

Au retour, chez Murti, le vendeur de thé, on m’explique qu’aujourd’hui est une fête religieuse et qu’un rassemblement est prévu au nord de la ville. Quand ? Toute la journée.

La procession

Les rues sont bondées. A droite et a gauche les échoppes de bric et de broc, et la musique au loin. Dans la cohue voici qu’apparait, précédé des musiciens, un char portant une divinité. Il se fraye un passage dans la foule. Un mouvement part à droite vers la mer : les gens vont s’y baigner pour se purifier. Un mouvement revient de la mer. Une cohue qui n’en est pas une car tout est coordonné.

JPEG - 201 ko
Procession - Pondicherry

Nous arrivons dans une longue partie de la rue protégée par un auvent. Là sont stationnées, alignées, les statues des différents temples de la ville sur des chars. Les gens font leur dévotions. Un homme me propose du lait qu’il me verse au creux de la main et que je bois. Dans un coin, des musiciens font la pause. Dans un autre coin ce sont les bœufs.

JPEG - 154.2 ko
Musiciens - Pondicherry

Nous prenons un triporteur vers notre logement. Je lui paye 50 roupies, il m’en réclame 10 de plus. Et pourquoi donc ? Mais me dit-il sérieusement, aujourd’hui c’est un jour spécial. J’éclate de rire et les lui donne.

Pondicherry, 28 février 2010


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 691 / 42552

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blog Voyage  Suivre la vie du site En Inde du sud : le Tamil Nadu   ?

[

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

] [ [

Creative Commons License

] ]